D

Des centaines de milliers de personnes vont communiquer avec leur entourage [TF1]

Jérémie Boroy interrogé par TF1

Le lancement du relais téléphonique au 13h de TF1 Le JT le 8 octobre ! Reportage avec Jeff Kaczmarek et Jérém-ie Boroy.Transcription du reportage :- Les sourds et malentendants peuvent téléphoner presque normalement. C’est une avancée très importante pour eux, pour 5 millions de personnes. C’est une plateforme qui sert d’intermédiaire, vous allez comprendre. Les explications de Pierre-Emmanuel Chinardet et Thierry Acket.- Oui, bonjour madame, je souhaiterais entrer en contact avec Jean-François Kaczmarek.- J’ai une disponibilité, donc pas de problèmes, allons-y.- Voix off : Cet appel semble anodin, mais c’est une vraie révolution, car à l’autre bout du téléphone, Jean-François est sourd et muet de naissance. Cet ingénieur a pu discuter avec nous grâce à une plateforme spécialisée. Le principe est simple, il faut d’abord télécharger une application, composer le numéro depuis une tablette, un smartphone ou un ordinateur. La personne sourde entre alors en contact avec un interprète qui traduit la conversation en langage des signes ou à l’écrit.- Allô oui ?- Oui, bonjour, c’est une personne sourde qui vous appelle et je suis interprète…- Voix off : Une personne sourde et une personne entendante… peuvent désormais communiquer en temps réel.- Jean-François Kaczmarek : Avant, les entendants pouvaient téléphoner. Moi, j’étais un peu jaloux. J’ai une meilleure reconnaissance, en fait, ils me voient vraiment comme un professionnel à part entière, et je fais vraiment partie de l’équipe et je peux avoir de réels échanges.- Voix off : Depuis ce matin, les opérateurs téléphoniques proposent cette plateforme.- Interprète : Bonjour, je suis interprète…- Voix off : Le service est gratuit une heure par mois entre 8 heures 30 et 19 heures, et peut être complété avec un abonnement.- Interprète : Je vous appelle parce que je souhaiterais contacter le service des réclamations.- Jérémie Boroy : Ce sont des centaines de milliers de personnes qui, pour certaines, n’ont jamais téléphoné de leur vie, qui vont avoir la possibilité de communiquer avec leur entourage, avec leurs collègues, avec leurs clients, leurs fournisseurs, etc., et ça, c’est vraiment fabuleux.- Voix off : Prochaine étape : généraliser ces services dans toutes les administrations en contact avec le public. Peu sont prêtes mais la loi entrée en vigueur ce matin les contraint de le faire.

Publiée par Unisda sur Mardi 9 octobre 2018

[Transcription du reportage] Les sourds et malentendants peuvent téléphoner presque normalement. C’est une avancée très importante pour eux, pour 5 millions de personnes. C’est une plateforme qui sert d’intermédiaire, vous allez comprendre. Les explications de Pierre-Emmanuel Chinardet et Thierry Acket.

– Oui, bonjour madame, je souhaiterais entrer en contact avec Jean-François Kaczmarek.
– J’ai une disponibilité, donc pas de problème, allons-y.
– Voix off : Cet appel semble anodin, mais c’est une vraie révolution, car à l’autre bout du téléphone, Jean-François est sourd et muet de naissance. Cet ingénieur a pu discuter avec nous grâce à une plateforme spécialisée. Le principe est simple, il faut d’abord télécharger une application, composer le numéro depuis une tablette, un smartphone ou un ordinateur. La personne sourde entre alors en contact avec un interprète qui traduit la conversation en langage des signes ou à l’écrit.
– Allô oui ?
– Oui, bonjour, c’est une personne sourde qui vous appelle et je suis interprète…
– Voix off : Une personne sourde et une personne entendante… peuvent désormais communiquer en temps réel.
– Jean-François Kaczmarek : Avant, les entendants pouvaient téléphoner. Moi, j’étais un peu jaloux. J’ai une meilleure reconnaissance, en fait, ils me voient vraiment comme un professionnel à part entière, et je fais vraiment partie de l’équipe et je peux avoir de réels échanges.
– Voix off : Depuis ce matin, les opérateurs téléphoniques proposent cette plateforme.
– Interprète : Bonjour, je suis interprète…
– Voix off : Le service est gratuit une heure par mois entre 8 heures 30 et 19 heures, et peut être complété avec un abonnement.
– Interprète : Je vous appelle parce que je souhaiterais contacter le service des réclamations.
– Jérémie Boroy : Ce sont des centaines de milliers de personnes qui, pour certaines, n’ont jamais téléphoné de leur vie, qui vont avoir la possibilité de communiquer avec leur entourage, avec leurs collègues, avec leurs clients, leurs fournisseurs, etc., et ça, c’est vraiment fabuleux.
– Voix off : Prochaine étape : généraliser ces services dans toutes les administrations en contact avec le public. Peu sont prêtes mais la loi entrée en vigueur ce matin les contraint de le faire.

Reportage diffusé par le 13h du TF1 le 8 octobre 2018.

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *